Blog d'un Éternel Geek

Internet provoque un ralentissement progressif de la population dans le monde

http://vivageek.com/data/images/com/ralentissementinternet.jpg

 

On pourrait apparenter cette baisse comme étant nature chaotique.

 

Lorenz eut recours à une métaphore qui contribua au succès médiatique de la théorie du chaos :

"le simple battement d'ailes d'un papillon au Brésil pourrait déclencher une tornade au Texas".

 

Ainsi, une donnée infime, imperceptible, pouvait aboutir à une situation totalement différente de celle calculée sans tenir compte de cette donnée infime.

 

Dans notre cas cette donnée infime serait l'électricité et la tornade serait l'accentuation économique du seuil de pauvreté.

 

Imaginez dans les pays d'Afrique, une famille vivant dans une hutte au milieu de nulle part, maintenir la distance avec la capacité numérique qu'offre Internet. S'il possède déjà un ordinateur viable, c'est le bout du monde.

 

Pourtant, internet avait promis une base égalitaire pour tous et il semblerait qu'au contraire on accuse une fracture conséquente entre les populations.

 

Serait-ce la faute aux richesses intérieures ? Serait-ce la faute aux équipes à ne pas pouvoir alimenter certaines régions ?

 

(Agence Ecofin) – Le 21 septembre 2015, l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) a publié le rapport 2015 sur « La situation du large bande » de sa Commission sur la large bande. Le document révèle qu’il y a actuellement 3,2 milliards de personnes qui disposent d’une connexion très haut débit, soit 43% de la population mondiale, contre 2,9 milliards l’année dernière. Même si ces chiffres semblent positifs, la Commission de la large bande explique qu’ils traduisent toutefois un ralentissement de la croissance de l’Internet dans le monde.

 

On serait arrivé à la limite d'internet. En effet, comment pouvoir donner à tous les peuples les mêmes capacités alors qu'ils n'ont pas les mêmes facteurs démographiques, économiques, sociales, …

 

C'est quasi impossible sachant qu'ils doivent attendre que ces pays en retard modernisent leurs secteurs de télécommunications.

 

L’UIT classe l’Islande au premier rang avec le plus fort pourcentage d’internautes (98,2%), devant la Norvège (96,3%) et le Danemark (96%). La Suisse est au 18e rang (87%). Dans le bas du tableau, on trouve la Birmanie (2,1%), la Somalie (1,6%), le Burundi (1,4%) et l’Erythrée (1% d’internautes). Dans les pays encore qualifiés de pauvres, largement en Afrique, Asie, Amérique latine, mais aussi en Europe, l’actuel abandon des zones rurales a un impact fort sur les prévisions de l’UIT sur l’Internet.

 

On ne peut pas les blâmer, ils ont d'autres préoccupations comme la guerre, la famine, la maladie,…

 

De plus souvent, ces pays sont dirigés par des dictateurs qui préfèrent leur confort à celui du peuple.

 

Mais cette fracture numérique a tendance a abaissé le PIB de ces pays au détriment de ceux qui possèdent un secteur numérique fort. Ce qui est logique puisque le secteur de l'informatique et de la domotique est de nos jours plus fort et permet la création d'emplois.

 

Pourquoi travailler avec une puissance amoindrie numériquement ?

 

Le problème reste vacant et ne cessera de s'accentuer. On l'avait vu avec le mobile, mais l'Internet va mettre littéralement ces pays au rang de mauvais élève.

 

La communication passe par le web aujourd'hui, alors comment pourront-ils d'ici 15,20 ou 30 ans subvenir à un travail relationnel compétent puisqu'ils ne pourront pas communiquer sur un pied d'égalité.

 

Internet devait voir le jour d'un monde libre, en l'occurrence on voit ces travers sur une grande échelle, que restera-t-il de nous à plus petite échelle.

 

Ce qui se produit pour ces pays pourra être répercuté pour une localité. La recherche de la rentabilité pourra desservir des petites villes ou villages au profit d'autre juger numériquement intéressant.

 

Rappelez-vous la théorie du chaos. Les spirales partent de l'extérieur donc vers la plus grande surface pour atteindre l'intérieur, la surface se rétrécir sans jamais se rejoindre.

 

D'ailleurs sur Reddit, Stephen Hawking a déclaré : « Le capitalisme est plus dangereux que l’intelligence artificielle »

 

Il souligne que l'intelligence artificielle émergente, avec le renouveau du web4.0 et bientôt 5.0, n'est pas à craindre sauf si elle dessert le plus grand nombre. On sait que la plus grosse partie du globe terrestre est sous le seuil de pauvreté.

 

Une telle technologie alliée déjà à un Internet en retard ne risque telle pas de faire d'accentuer le fossé des riches et des pauvres. De plus, on perd en technicité même sur les projets à venir.

 

 

Les seules personnes qui sera capable de se payer la technologie du futur seront les riches voire très riches, mais ils ne sont pas nécessairement techniciens ou n'ont de connaissances informatiques.

 

Donc, la technologie au service du plus riche mais pas du plus capable de s'en servir. La souffrance des basses couches sociales va être démesurée, puisque où seront fabriqués ces produits, certainement pas dans les plus développés où la main d'œuvre est jugée trop cher.

 

Ce sera encore de l'esclavage industriel pour le compte du tiers qui avec pourront contrôler le reste de la population. Cela paraît loufoque, mais réfléchissez aux applications de la technologie future.

 

Allez, je vous donne un exemple pour les plus sceptiques. La voiture autonome et connecter via Internet et le réseau.

 

Quels coûts ? Qui pourra s'offrir une telle voiture ?

 

Plus besoin de chauffeur, le conducteur remplacé par un système automatisé géré par réseau avec toutes les contraintes inhérentes à sa fonctionnalité.

 

Une voiture dont les principaux composants seront fabriqués à bas prix dans des pays pauvres, et seront appuyés sur des pays développés pour encore plus décaler les couches sociales.

 

Ce qu'il faut savoir, c'est que plus une personne est pauvre plus, elle enrichira la personne riche. C'est logique et mathématique, c'est ce qui pousse les grandes instances et grosses fortunes à parrainer ce genre d'initiative.

 

Merci de m'avoir lu, à bientôt.






 Geek me     Je suis un Geek dans l'âme. 18 ans à silloner internet pour récolter des informations afin de comprendre son fonctionnement. Idéalement j'étudie également le comportement humain.

C'est afin de vous partager mes connaissances que j'ai ouvert ce blog alors je vous souhaite une bonne lecture.



À lire également


Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quelle est la deuxième lettre du mot antq ? :