Blog d'un Éternel Geek

OpenStreetMap, Le projet géographique libre concurrent de Google Map

http://vivageek.com/data/images/news/openstreetmap.jpg

 

Le projet OpenStreetMap a été présenté pour la première fois, par Steve Coast, lors de la conférence Euro Foo Camp. Le premier prototype du projet est une cartographie tracée à partir d'une trace GPS, collectée lors d'un trajet à vélo. Le constat de Steve Coast n'a été que l'agence cartographique publique de son pays, l'Ordnance Survey, conserve le droit de reproduction à son profit, alors qu'elle est financée par ses principaux utilisateurs, les contribuables britanniques.

 

Créé en 2009, ce projet est censé être non seulement libre mais surtout grandi grâce à la communauté. Dès le départ, il a vu sa notoriété florissante, le site français a ouvert ses portes, en 2011, et depuis a vu de nombreux services aux fonctions très pratiques :

 

  • Afficher les frontières des communes de France
  • Proposer les directions à suivre en GPS.

 

Cependant, son trafic évoluant toujours à la hausse provoque des contraintes d'infrastructures, de ce fait il a encore récemment lancé un appel aux dons pour l'achat de nouveaux serveurs.

 

Cependant, son trafic évoluant toujours à la hausse provoque des contraintes d'infrastructures, de ce fait il a encore récemment lancé un appel aux dons pour l'achat de nouveaux serveurs.

Ils expliquent en détails sur cette page, comment seront dépensés les dons.

C'est cela OSM, la transparence au profit de l'utilisateur.

 

Magic Earth marche sur les traces d'OSM

 

Déjà des projets se sont emparés de la merveilleuse technologie d'OSM et surtout de son esprit communautaire et gratuit.

 

La société Internet russe Mail.ru Group a annoncé que son Maps.me cartographie application a été open-source, le rendant disponible pour les développeurs d'intégrer librement des cartes dans leurs propres applications.

 

Basé sur les données de OpenStreetMap (OSM), Maps.me offre une navigation totalement déconnecté, qui affirme la société, il est idéal pour une utilisation par des groupes humanitaires, des militants et des bénévoles dans les zones rurales de catastrophes ou de conflits politiques.

 

Souvent, ce sont les zones les moins mappées au monde, et ceux qui ont la pire infrastructure pour fournir la connectivité; la compagnie dite approche crowdsourcing de l'OSM, il est idéal pour ces sous localités desservies. Et maintenant qu'il est open-source, les organisations humanitaires peuvent modifier le style de cartes de mettre en évidence les choses d'importance, comme les robinets d'eau douce et les camps de réfugiés.

 

«La décision de Maps.me signifie que les gens à travers le monde auront désormais accès à une plateforme professionnel développé, base de code de plate-forme pour travailler librement avec et peut-être personnaliser et remixer en outils de toutes sortes." Blake Girardot, bénévoles Mapper et membre du Conseil Director et son l'équipe humanitaire OpenStreetMap."La possibilité de personnaliser et d'adapter une application signifie que nous pouvons nous assurer que nous présentons ou la collecte de nos données de la manière la plus efficace possible pour les communautés que nous desservons», at-il ajouté.

 

En plus de permettre aux développeurs d'intégrer et modifier Maps.me, le mouvement sera probablement conduire à plus de gens deviennent éditeurs OSM (comme les éditeurs de Wikipédia), ce qui est essentiel pour la survie et la croissance du service pour rendre les cartes encore plus précises.

 

Conclusion

 

Finalement, OSM a fait son bout de chemin en 6 ans et a réussi à convaincre le monde Internet de ses capacités et surtout que la communauté peut faire mieux si elle se réunit dans des projets ambitieux et solides.

 

Si vous avez envie de goûter l'expérience OSM pour changer de. Google Map alors n'hésitez pas, cela en vaut la peine.

 

Merci de m'avoir lu, à bientôt.

 

Source : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Deploying_your_own_Slippy_Map, http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Using_OpenStreetMap,
http://www.openstreetmap.org/#map=5/51.500/-0.100






 Geek me     Je suis un Geek dans l'âme. 18 ans à silloner internet pour récolter des informations afin de comprendre son fonctionnement. Idéalement j'étudie également le comportement humain.

C'est afin de vous partager mes connaissances que j'ai ouvert ce blog alors je vous souhaite une bonne lecture.



À lire également


Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quelle est la deuxième lettre du mot jnazvk ? :