Blog d'un Éternel Geek

Facebook, le miroir aux alouettes de nos vies désespérés

http://vivageek.com/data/images/psy/facebook-reflete-realite.jpg

 

Lorsque nous allons sur Facebook force est de constater que les personnes ont l'air heureuses, d'avoir des jobs formidables et des compagnons idéaux, le vrai pays enchanté.

 

Pourtant, derrière cette vaste mascarade engendrée par le bizness social et surtout par la peur de décevoir, n'est qu'un miroir de ce que la vie réelle est derrière le PC.

 

Des routeurs, câble. Ethernet et multiples couches protocoles nous séparent en fait de la vérité, nous nous mentons à nous même.

 

Sur cette image, on remarque bien l'envers du décor entre celui qui est sur Facebook et derrière le pc. On est humains, c'est dans notre nature de toujours vouloir nous mettre en valeur vis-à-vis d'autres.

 

En psychologie, certains douteront de la véracité de l'hypothèse d'autrui, mais elle reste significative de notre mode de vie.

 

Être nous-mêmes sur les réseaux sociaux serait illusoire et surtout dévalorisant. Internet est notre lieu secret, celui où l'on peut être qui l'on veut sans être jugé.

 

Nos vacances, taboues sauf si elles sont suffisamment hot pour ne pas nous faire la honte ou nous "Dislike".

 

On se ment à nous-mêmes, pour mieux mentir aux autres.

 

Parfois, sur des profils des personnes mettent des images de vacances superbes, en rajoutant :

 

"Je suis allé aux Seychelles durant 6 semaines, car j'avais gagné trop d'argent ces derniers mois au travail".

 

 

http://vivageek.com/data/images/psy/facebook-reflete-realite4.jpg

 

En fait, je suis resté à la maison scotché à mon pc trop occupé à ne rien faire. Sur Facebook cela sonnerait assez mal ce genre de réponse, Nathan nous décerne cette illustration qui montre un couple qui a intégré leur photo à cette superbe image.

 

Entre nous, ils auront beaucoup de Like et de nouveaux amis grâce à ce subterfuge souvent utilisé par les internautes sur les réseaux sociaux.

 

Les couples heureux cela n'existe que dans les sitcoms télévision et les réseaux sociaux.

 

http://vivageek.com/data/images/psy/facebook-reflete-realite5.jpg

 

Sur cette image, on remarque le couple heureux, car la demoiselle arbore fièrement sa bague de fiançailles à tous ses amis et voire à tous ceux qui iraient voir ce couple magnifique.

 

Dans la 2e, ils montrent, leur vrai visage (dans la vraie vie) en demandant instamment de cliquer sur like. L'être humain est devenu ce personnage avec le réseau. Il met en ligne leur vie et voire crée leurs propres événements afin de pouvoir étayer leur profil et leur public.

 

 

Vous pensez que seuls les événements heureux sont de la partie, non lors d'une rupture les internautes se délectent de rapidement se jeter sur leur Facebook afin de pouvoir mettre en scène du mieux qu'ils pourront ce moment.

 

 

http://vivageek.com/data/images/psy/facebook-reflete-realite1.jpg

 

Regardez sur la 1e image, il fête la rupture avec ses potes au bar, comme si rien n'était. Aucun problème sur son image car cela ne lui permet de lancer un tout nouveau profil. Sur l'autre dans la vraie vie, elle demande pardon de l'avoir quitté, mais lui ne l'entend plus de cette oreille, elle serait tout bonnement obsolète. Leur histoire d'amours finis, il a récupéré de nouveau like en intéressant sa nouvelle vie de célibataire.

 

 

On se prend pour ce que l'on n'est pas

 

 

http://vivageek.com/data/images/psy/facebook-reflete-realite2.jpg

 

Dans cette image, le jeune homme relie à son lit un article du New York Times, puis dans cette 2e image, il se voit remportant le prix Pulitzer.

 

Terrible paradoxe, d'une jeunesse qui ne souhaite qu'à moindres efforts réussir là où d'autres déploient d'importantes ressources. En fait, il n'a fait que cliquer et envoyer sur son profil le travail fourni par plus de 10 journalistes terrain et 2 rédacteurs.

 

Le mérite est dérisoire, pourtant les internautes ne se rendent même plus compte du prix de l'information tant, il leur est facile de l'approprier à soi.

 

Facebook déconnecte de la réalité

 

 

http://vivageek.com/data/images/psy/facebook-reflete-realite6.jpg

 

Regardez cette fille qui est derrière son pc, pourtant par le biais des réseaux, elle défie cet étudiant qui déforme la réalité des faits. Elle-même déforme à son propre profit sa réalité, comme se retrouver dans une réalité virtuelle conçue au travers des réseaux sociaux.

 

Je mens, tu mens, nous mentons, vous mentez, ils mentent.

 

En effet, tout le monde ment sur Facebook ou s'attribue les mérites d'un autre. On en vient à des discordes et mésententes sur des sujets qui ne sont que mensonges au départ.

 

Cela en devient ridicule. Les réseaux sociaux deviennent ridicules. Les utilisateurs des réseaux sociaux sont ridicules.

 

Vous ne me croyez pas, peut-être que je mens alors !?

 

On expose sa vie en pâture au jury Facebook

 

http://vivageek.com/data/images/psy/facebook-reflete-realite3.jpg

 

On parlait au début de fiançailles, pire un événement comme l'arrivée ou la naissance d'un bébé et immédiatement tweeter ou comme ici poster sur Facebook. Ce n'est qu'un prétexte qu'à la demande de like. On sait que la naissance d'un enfant ou les photos d'animaux sont favorisés sur les réseaux.

 

Tout est bon dans les réseaux pour augmenter sa notoriété. C'est de cela dont il s'agit. Vous pensez faire le bien, mais votre notion est corrompue par l'appréciation de vos propres besoins moraux.

 

Vous avez besoin d'être reconnus, d'être quelqu'un que l'on aime (Like),… le réseau pourvoira à tous ses besoins. Il a inventé pour cela Facebook, un endroit où vous pourrez être qui vous désirez et surtout inventé la vie que vous vouliez avoir.

 

Alors n'attendez plus et exorcisez vos peurs, vos désespoirs grâce aux réseaux sociaux.

 

Conclusion

 

Les réseaux sociaux et en particulier Facebook sont dépeints par Nathan comme une vaste comédie mettant en scène des fausses réalités inventées par leurs utilisateurs afin de se faire valoir.

 

Une sorte d'exutoire où comme dans un RPG, on peut être qui l'on veut.

 

La déshumanisation par le mensonge, peut-être le remède du 22e siècle qui sait ?

 

Cependant, les utilisateurs perdent pied et en viennent à croire à leurs mensonges à tels points qu'ils critiquent sans vergogne celui des autres comme une douce réalité.

 

On croyait à la 5e dimension, mais peut-être que Facebook est notre 6e dimension.

 

Il est important, je pense à essayer de tenir une ligne de conduite afin de relier sa vie virtuelle et réelle pour garder sa confiance. La confiance en soi est ce qui permet d'aller de l'avant, de réaliser de grandes choses.

 

Souvent, un choc comme une perte ou un échec provoque une perte de confiance, les réseaux sociaux ne peuvent pas vous aider, ils ne sont que la couche virtuelle de ce que l'être possède.

 

Plus on s'enfonce dans les réseaux sociaux, plus on aura du mal à revenir dans cette réalité d'échec. Ce n'est pas la bonne solution.

 

Merci de m'avoir lu, à bientôt.

 

Source






 Geek me     Je suis un Geek dans l'âme. 18 ans à silloner internet pour récolter des informations afin de comprendre son fonctionnement. Idéalement j'étudie également le comportement humain.

C'est afin de vous partager mes connaissances que j'ai ouvert ce blog alors je vous souhaite une bonne lecture.



À lire également


Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quelle est la dernière lettre du mot vkiz ? :