Blog d'un Éternel Geek

Et si votre vie prenait l'apparence d'une note avec Peeple

http://vivageek.com/data/images/com/social-media-etiquette.jpg

 

Incroyable, une application qui permet de vous noter sur votre vie amoureuse, professionnelle et personnelle.

 

Sur le principe de 5 étoiles, on pourra, nous aussi, noter n'importe qui et en plus laisser un commentaire à l'avis de tout le monde. Entre le voyeurisme sadique et la flagellation publique, je ne pourrais dire où se situe cette application.

 

Imaginez un peu, vos collègues qui dénigrent votre profil en vous attribuant des 1 et des commentaires du style : "Pas très impliqué / Pourrait réagit quand on lui parle / …".

 

Effrayant, n'est-ce pas ?

 

Encore mieux, on saura ce que vos voisins pensent de vous, vos anciens flirts, votre ex-femme, une vraie débauche de sentiment positif et négatif qui pourra desservir ou au contraire améliorer vos relations futures avec votre entourage.

 

"Avec elle, vous serez en mesure d’assigner des critiques et des étoiles, d'une à cinq, à toutes les personnes que vous connaissez", précise le Washington Post qui eut l’occasion d’interviewer les fondateurs de l’application.

 

Comment fonctionnera cette appli ?

 

Pour noter quelqu’un avec Peeple, il suffit simplement de renseigner le numéro de téléphone de cette personne, puis de créer un profil à son insu. Il faut ensuite choisir une catégorie entre « personnelle », « professionnelle » ou « romantique ». Les notes de minimum 3 étoiles et les commentaires positifs seront rendus publics automatiquement même si la personne concernée ne donne pas son accord. Les notes et les commentaires négatifs seront quant à eux mis de côté pour être vérifiés.

 

Toujours d'après la créatrice, on recevra un message privé qui nous permettra sous 48h de convaincre ou du moins d'essayer de convaincre la personne à l'origine du commentaire de le retirer.

 

Cependant, on se doit avant tout de connaître la personne personnellement pour pouvoir établir ce système à son insu, d'où la demande du téléphone mobile qui certifie que la personne est bien celle concernée.

 

À ce moment-là, même si elle n'est pas inscrite sur cette appli, elle recevra tout de même un SMS lui alertant que sur cette appli une critique a été instruite, libre à elle de s'inscrire afin de vérifier et lire ce que l'on raconte sur elle.

 

Liberté fondamentale bafouée

 

La communication web a ce rapport positif avec l'individu. L'autre est un peu notre reflet dans un miroir et lui faire du mal va à l'encontre de ce que l'on est : des êtres humains. Cette application n'a rien de bien en soi, il s'agit d'un exutoire ni plus ni moins, ou des personnes vont pouvoir balancer leurs venins en toute impunité sans risque d'être poursuivis.

 

Je ne suis pas d'accord. Je ne sais pas vous, mais la suite sera empreinte de scénarios les pires les uns des autres. Imaginez-vous au chômage, vous allez chercher un nouveau travail et là vous rencontrez votre nouveau patron au poste de secrétaire de direction.

 

Il vous regarde de bas en haut, puis vous demande si vous vos anciens collègues de travail étiez content de vous et si votre vie amoureuse se passe bien. Fort de 15 ans d'expérience mais surtout d'un CV de qualité, vous serez exclus, car ils auront lu des commentaires négatifs de peuple où votre ex aura déblatéré toutes sortes de mensonges éhontés qui ne feront que vous rabaisser professionnellement et socialement parlant.

 

Cette application est la mort de l'âme humaine au profit de la technologie. Pour le computer, la vie n'est que 0 ou 1, c'est-à-dire faux ou vrai. Pour nous être humain, elle est faite de paradoxe ou le vrai peut être faux ou juste entre les deux.

 

Comment pourrons-nous laisser libre cours à un endroit qui sera hors législation de ce que la conscience collective humaine nous prodigue de faire.

 

Je ne suis pas un moralisateur, non, mais je pense que cette application servira plus les grandes instances et les sadiques que nous-mêmes. Déjà, l'on sait que Facebook et les réseaux sociaux sont décortiqués par les grands patrons lors des recrutements, alors là c'est offrir du pain bénit.

 

De toute façon, la déshumanisation devra passer par la technologie, mais je suppose qu'à l'instar de ces créateurs, elles pourraient devenir, elle aussi, une "techno phallocrate".

 

Ce n'est qu'un juste retour des causes.

 

Mais Julia Corday, cofondatrice de Peeple, ne voit pas les choses de cette façon, pour elle, « Il s’agit de nous inspirer les uns et autres en partant du positif. Nous méritons tous de savoir qui sont les meilleurs parmi les meilleurs !», ajoutant : «C’est un feedback pour vous-même !».

 

Effectivement, savoir qui sont les meilleurs parmi les meilleurs. Pour l'instant, cette histoire fait un tel tôlé de commentaires négatifs, que je ne pense pas qu'elle ne soit ni elle ni son application les "meilleures parmi les meilleurs".

 

On croirait un slogan venu tout droit d'il y a un demi-siècle en arrière, rappelez-vous 1940.

 

Espérons ne pas nous retrouver à déambuler sur les réseaux sociaux avec des étiquettes de notation sur le dos. Tiens tu es un 15 alors je te parle mais pas moins d'un 12,5 au minimum dans mon groupe social.

 

Merci de m'avoir lu, à bientôt.

 

Source






 Geek me     Je suis un Geek dans l'âme. 18 ans à silloner internet pour récolter des informations afin de comprendre son fonctionnement. Idéalement j'étudie également le comportement humain.

C'est afin de vous partager mes connaissances que j'ai ouvert ce blog alors je vous souhaite une bonne lecture.



À lire également


Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quelle est la quatrième lettre du mot xizsuf ? :