Blog d'un Éternel Geek

Foobar, le ticket magique de recrutement de Google

http://vivageek.com/data/images/news/info/foobar.jpg

 

Dernièrement, des internautes ont fait une expérience qui a changé radicalement leur vie. Ils ont simplement en googlant certains mots été approchés de près par Google ou plutôt Foobar.

 

Une fois devant cette drôle de page, on est en fait dans une sorte de test programmé par google afin d'évaluer nos compétences et proposer un job dans leurs locaux.

 

Des utilisateurs chanceux ont réussi et ont témoigné sur cette façon originale pour recruter des nouveaux talents.

 

On parlait presque de ce type de recrutement comme un mythe, ou légende urbaine dans les milieux informatiques, pourtant il est bien réel et certain ont même obtenu le ticket magique.

 

Ce n'est pas un fake, le triangle des Bermudes de google existe pour certains internautes qui aurait googlé les mots magiques.

 

Le site The Hustle publie le témoignage d’un de ces prospects de Google, un ancien consultant en management qui souhaitait se réorienter vers la programmation informatique, et préparait un diplôme d’informatique en ce sens. Alors qu’il a tapé des termes liés au langage python, la page de résultats affichés par Google s’est scindée en deux parties, laissant apparaître un message:

 

«Vous parlez notre langage. Êtes-vous prêt pour un défi?»

 

IL a répondu bien entendu "Yes". Cet ingénieur qui n'avait pas confiance en lui et avait des rêves de google était devant sa chance son ticket pour la chocolaterie Google.

 

http://vivageek.com/data/images/news/info/foobar2.jpg

 

Après avoir cliqué, il a été relié vers une page nommée Foobar. Sur celle-ci, tout le monde peut y accéder malheureusement sans invitation, vous aurez juste une triste mine suivit d'une redirection vers google.com.

 

Pour notre ingénieur et d'autres élus, c'est plutôt une interface UNIX qui les ont accueillis,une fois fait, une liste commande donne : start_here.txt.

 

A l'intérieur 2 phrases :

 

"Type request to request a challenge. Type help for a list of commands."

 

http://vivageek.com/data/images/news/info/foobar3.jpg

Après avoir tapé "request" puis help, il a commencé à résoudre les problèmes qui lui proposaient de les résoudre soit en python, soit en Java. Il a réussi tous les exercices proposés, puis l'interface lui a réclamé ses coordonnées et son téléphone pour le contacter ultérieurement.

 

N'ayant plus de nouvelles, il avait baissé de nouveau les bras, seulement voilà quelques semaines plus tard, google l'appelle ,ils veulent le rencontrer et voir son CV. Pas besoin de le tester , c'était déjà fait, il n'avait plus qu'à convaincre de sa réelle motivation. L'entretien est fixé et le rêve passé enfin à la réalité avec le ticket magique pour google Campus.

 

Il raconte :

"Pour mon entretien, j'ai passé une journée au siège de Google à Mountain View. Je résolvait des problèmes sur un tableau blanc. […]Trois mois après que l'invitation mystérieuse est apparue, j'ai commencé chez Google."

 

Daylidot a enquêter et à réussis à contacter google au sujet de cette énigmatique technique de recrutement, en guise de réponse, ils ont eu droit à un code jeu de patience :

 

import string
z=string.ascii_lowercase
m=''.join([z[6],z[11],z[7],z[5]])
print(m)

 

Oui, voilà un peu de code Python. A l'exécution, il en résulte d'une simple abréviation de 4 lettres, "GLHF." Pour tous ceux qui ne connaissent pas l'argot Internet, "GLHF" est l'abréviation de "Bonne chance, amusez-vous," ce qui suggère que Google n'est pas prêt à révéler tous les secrets de Foobar juste encore ou peut-être tout simplement pas pour nous.

 

Si vous allez sur l'URL, vous verrez que la grimace est de rigueur pour les non élus. Tant pis, il ne reste qu'à attendre que ce jour arrive.

 

http://vivageek.com/data/images/news/info/foobar1.jpg

 

Conclusion

 

Il ne fait aucun doute que google étudie chacun de nos gestes et lit nos historiques de recherches afin d'avoir des informations sur leurs prochaines cibles de recrutement.

 

Encore, une légende urbaine qui vole en éclats et qui laissent place à l'imagination.

 

Merci de m'avoir lu, à bientôt.

 

Source : TheHustle et Daylidot






 Geek me     Je suis un Geek dans l'âme. 18 ans à silloner internet pour récolter des informations afin de comprendre son fonctionnement. Idéalement j'étudie également le comportement humain.

C'est afin de vous partager mes connaissances que j'ai ouvert ce blog alors je vous souhaite une bonne lecture.



À lire également


Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quelle est la première lettre du mot afvceg ? :