Blog d'un Éternel Geek

La psychologie Web pour mieux comprendre la navigation des internautes

http://vivageek.com/data/images/com/psyvid5.jpg

 

La recherche perpétuelle de tous les administrateurs de site est d’amener un maximum de visiteurs sur son blog.

On est trop souvent axé uniquement sur le positionnement de notre site et à travaillé sur notre référencement. C’est une bonne chose, cependant, la communication Web nécessite également de comprendre sa psychologie afin de mieux communiquer avec les autres.

Dans le cadre d’Internet, le visiteur va être acheminé vers nous à l'aide de Google et leurs intentions premières seront de satisfaire un besoin.

 

L’auditeur Web du XXIe siècle est volage, ils zappent, naviguent, zappent, naviguent, etc

 

Les 10 premières secondes sur la page qui se dresse devant lui devront assouvir ses attentes. Autrement dit, vous avez bien compris l’importance de la présentation de la page d'accueil.

 

On néglige trop souvent la partie psychologie, car nous sommes assis derrière nos ordinateurs et ne voyons pas directement nos auditeurs comme nous croisons tous les jours nos amis ou nos collègues de travail. Pourtant, ce sont des personnes réelles qui se situent derrière notre blog et avec les mêmes travers psychomoteurs que tout un chacun.

Souvent considérée comme secondaire :

« On n’est pas des psychologues, on est des informaticiens avant tout ! »

Non ! L’informatique et sa logique devraient aujourd’hui prendre en compte la psychologie humaine comme un facteur prépondérant d’Internet.

 

Cette défiance vis-à-vis de psychologie Web entraine encore aujourd’hui des erreurs trop sommaires et rédhibitoires.

 

Réussir à transformer une visite de quelques secondes en une visite quotidienne voire en abonné fidèle nécessite d’étudier en profondeur la psychologie Web.

 

La psychologie sous-entend comprendre les couches cognitives liées à l’auditeur web en tant qu’êtres humains, mais également les conséquences que peut avoir l’aspect général de notre page.

 

Il faut savoir que la psychologie dite dynamique joue un rôle prépondérant dans les choix du visiteur, qui vont imposer certaines actions positives ou négatives en réponse à ce que l’on va proposer comme premier contenu.

 

L’agression par l’image

 

http://vivageek.com/data/images/com/psyvidagresse.jpg

 

Le cerveau répond à un stimulus, il agit comme un catalyseur de notre mémoire mais aussi de nos sensations qu’elle soit tactile, auditive ou visuelle.

Le cerveau est un muscle qui se nourrit d’oxygène et de sucre, il emmagasine et mémorisent la plupart de ses actions de sa naissance jusqu’à sa mort. Le cerveau comprend une partie motrice, mais aussi une partie réflexion qui va être sujette à des émotions qui vont faire partie de ses fonctions cognitives (le raisonnement et les décisions qu’il en résultera).

Il est important de comprendre le fonctionnement du cerveau d’un être humain qui s’apparente dans le cas présent à l’auditeur Web, afin de pouvoir faire le rapprochement entre le Web et la psychologie.

 

Donc il est évident que le cerveau commande l’ensemble du corps humain et les actes de notre auditeur qui va embarquer pour la première fois sur notre blog. Il va réagir à l’ensemble de ce que nous allons lui proposer, j’entends par là les couleurs, la typographie, les images, les tailles et surtout les vidéos.

 

La vidéo est un élément que beaucoup de blogueurs et webmasters utilisent à profusion surtout avec l’expansion du streaming. Malgré tout, mal utilisé, il peut largement desservir notre projet.

 

L’être humain est réactif, il réagit à des pulsions souvent primaires.

 

En psychologie, on accorde, tout comme pour donner l’exemple de Linux qui a plusieurs couches dans son noyau, que le cerveau à trois couches de conscience qui sont : le ça, moi et le surmoi.

 

Je ne parlerai pas des deux autres, nous allons aller directement à celui qui nous intéresse c’est-à-dire le ça.

Il est le contrôle des envies des besoins de notre auditeur Web. C’est plus fort que lui ce sera ses pulsions qui l’emporte sur tout, sur le raisonnement ainsi que sur la logique. C’est clairement sur cette couche que notre attention va se porter en essayant de la comprendre et en lui donnant exactement ce dont elle a besoin pour réagir normalement et conduire à ce que notre auditeur continu sa navigation sur notre page Web.

Nous avons compris que le cerveau commandé nos émotions et qu’il était régi par le psychisme et la conscience qui influe sur nos pulsions primaires. Nous allons analyser comment cela peut engendrer des problèmes lors de la navigation sur une page Web comprenant des erreurs grossières.

 

Vidéo en lecture automatique

 

http://vivageek.com/data/images/com/psyvide4.jpg

 

 

Combien de fois ai-je parcouru des sites et en ouvrant la page, je tombe nez à nez avec une vidéo qui me claque à la face son et audio.

 

C’est agressif, surtout ne sert à rien si ce n’est dérouté le spectateur surpris parce qu’il ne s’y attendait vraiment pas.

 

Soyons honnêtes, vous-mêmes, en tant qu’auditeurs Web qui allait sur une page à part bien entendue sur YouTube ou certaines plateformes dédiées à la vidéo en particulier, vous ne vous attendriez pas avoir une vidéo qui s’allume sans en avoir donné l’autorisation.

 

Quel est le but ?

 

Est-ce que le webmaster a désiré absolument que cette personne regarde cette vidéo ? Si c’est le cas, pourquoi ne pas le signaler à l’aide d’une indication simple et précise plutôt que d’envoyer une lecture directe.

 

Ce type de comportement comme je disais est encore trop fréquent de nos jours et pousse l’auditeur à aller voir ailleurs immédiatement ou arrêter sa navigation sur cette page Web.

 

Imaginez un jeune 15 ans qui arrive sur votre page Web pour voir un article sur Windows, il est deux heures du matin, sa famille dort, une vidéo se lance et envoie un son à toute force dans sa chambre. Il est clair que d’une part il ne va pas être content par rapport à ce qu’il attendait de cette page Web et dans un second temps sa famille risque en plus de lui reprocher cet acte qui n’est pas le sien.

 

http://vivageek.com/data/images/com/psyvidpeur.jpg

 

 

Alors, dans ce cas-là, n’est-il pas plus aisé de ne pas utiliser du tout l’autolecture d’une vidéo. Je vais être clair personnellement, je zappe directement ce genre de site, je ne le mets ni en favori, n’y retourne plus jamais. Je le fuis comme la peste, ce sont des sites ou des pages qui m’horripilent.

 

Comme nous disions tout à l’heure, en psychologie l’auditeur Web dans ce cas précis va être soumis à un effet de stress. Le stress engendré par la vidéo qui s’allume sans son consentement, l’audio trop fort qui va déstabiliser son psychisme, également le stress dans l’exemple que j’ai cité précédemment de la plage horaire qui risque de lui engendrer des représailles de la part de ses parents.

 

Quelles en sont les conséquences ?

 

Le cerveau reçoit une information auditive distincte, mais contradictoire de ce dont il attendait. L’auditeur à un choc émotionnel intense court lors de l’affichage impromptu de la vidéo sur la page et une réaction hormonale se produit successivement jusqu’à l’obtention du stress.

 

Détaillons ensemble cette réaction :

Vidéo Autolecture + audio =>alerte => adrénaline

C’est adrénaline va provoquer à son tour un syndrome de stress (augmentation du rythme cardiaque, tension artérielle, etc.) et surtout une augmentation de production de cortisol l’hormone responsable du stress poste traumatique.

 

Ces hormones vont demander à l’individu de choisir plusieurs options :

 

  1. Soit cliquer sur la croix pour enlever rapidement la page
  2. Soit éteindre ou mettre en pause la vidéo
  3. Soit carrément éteindre le navigateur

 

 

La réponse sera spontanée et répond à des alertes déclenchées par la surprise de la vidéo.

 

Vous devez commencer à comprendre comment le fonctionnement d'une page web peut avoir des conséquences sur la psychologie et que nos actes peuvent influer les décisions d’un auditeur.

 

Musique audio auto lecture

 

La musique en autolecture sur une page d’accueil, hélas, également à proscrire.

«Combien de fois ai-je cherché d’où cela provenait et surtout comment l’arrêter»

Vous arrivez sur la page une musique s’enclenche cela ressemble similairement à ce que l’on a vu précédemment avec la vidéo, mais la plupart du temps elles sont placées dans des endroits spécifiques comme si on cherchait à ce qu’en plus de gêner la navigation de la personne qui vient sur notre page Web, on veuille jouer avec lui à qui cherche le bouton pour arrêter la musique.

 

Là aussi l’auditeur Web est surpris et surtout pris de panique et de peur, car il n’a pas un visuel la plupart du temps pour prévenir cette musique, ce qui entraine chez lui une recherche dans la mémoire de sn cerveau sur ce comportement bizarre de la page Web.

 

En cherchant dans sa mémoire, il va tout comme un ordinateur cherché des corrélations entre ce sont non voulus cette situation dans laquelle il se trouve est celle dont il aurait pu entendre parler durant sa vie d’internaute. Ils vont entendu rapprocher ce son la plupart du temps à celui d’un virus ou d’un souci sur la page qui pourrait entrainé des problèmes séculaires à son PC voir son OS.

 

Ainsi, sa réponse va être encore plus rapide et dynamique que précédemment du faite que la production normale sera encore plus accélérée.

 

Vous l’aurez compris : plus le choc est important, plus la réaction qui s'oppose au choc est importante et violente.

 

http://vivageek.com/data/images/com/psyvid2.jpg

 

 

Cela peut s’apparenter également en prenant l’exemple précédent,comme si vous omettiez de permettre à l’auditeur Web de mettre en pause ou stopper la vidéo engagée.

 

Donner du lest et du contrôle

 

http://vivageek.com/data/images/com/psyvid1.jpg

 

 

L’auditeur Web en effet besoin de contrôler sa navigation.

 

Il a besoin de se sentir maitre de ses agissements sur Internet et encore plus lorsqu’il choisit de venir sur une page Web. De plus en plus d'application l’ont compris et vont dans ce sens comme par exemple Mozilla a dernièrement qui essaye de satisfaire les besoins de contrôle et de confidentialité des internautes.

 

Au contraire, Microsoft commet gourde sur gourde en ce moment, il préfère son application Windows visiblement à l’utilisateur et a oublié la loi fondamentale du consommateur :

 

« Le client est toujours roi. »

 

Il est impensable de ne pas mettre dans la balance ces données pourtant majeures est nécessaire à la bonne tenue d’une page Web.

 

Vous devez penser en vous mettant à la place de votre futur client.

 

http://vivageek.com/data/images/com/psyvideconfiance.jpgEtablissez un climat de confiance.

Une page web apaisante, simple, lisible et où tout est sous le contrôle de l'internaute.

 

Soyez franc et honnête et utiliser la vidéo comme un support et non comme une obligation.

 

En ce qui concerne les images et la couleur je répondrai lors des prochains articles, car aussi méritent leur attention et des explications quant à l’aspect psychologique qu’elles peuvent produire également sur l’auditeur Web.

 

 

Conclusion

 

 

Nous avons bien compris que le système d’autolecture n’est pas civilisé à moins d'être une plate-forme qui est spécialisée dans la vidéo ou le streaming ou la musique uniquement. Dans les autres cas il vaut mieux s’en tenir à ce qu’on sait faire de mieux c’est-à-dire mettre en place une vidéo avec une signalisation et un descriptif de cette vidéo est de permettre à l’auditeur Web de choisir s’il souhaite allumer ou non cette vidéo.

 

J’irai même plus loin en permettant à l’internaute d’aller sur la plate-forme qui a régi cette vidéo pour la regarder s’il préfère sélectionner un autre format de cette même vidéo en mettant en dessous un lien qui mène à la plate-forme liée à cette vidéo.

 

De même si vous souhaitez mettre de la musique récemment je l’ai fait pour mon article précédent, donner aussi le libre choix à votre auditeur Web d’allumer, éteindre, mettre en pause, régler le son ou d’aller voir directement sur la plate-forme liée à cet audio.

 

L’auditeur Web du XXIe siècle souhaite avoir le contrôle total de ses gestes agissements sur Internet et il en va de même lorsqu’il vient sur votre page Web.

 

Libre à vous de choisir ou non d’écouter ses conseils, mais je suis persuadé que vous-même avez eu les mêmes réactions vis-à-vis de sites similaires. De ce faite, il est indéniable que l’on ne peut écarter qu’à facteurs psychologiques gèrent les actions des auditeurs Web et qu’en en tenant compte on agira dans le sens de leurs besoins et cela se répercutera positivement sur notre site Web.

 

 

Merci de m’avoir écouté.

 

Source : TheNextWeb. Pour le reste je me base sur mon expérience de  20 ans d'internet, 25 ans d'informatique et mes diplômes médicals.

 

N’hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux une petite rumeur qui court ça fait toujours du bien.

 

 






 Geek me     Je suis un Geek dans l'âme. 18 ans à silloner internet pour récolter des informations afin de comprendre son fonctionnement. Idéalement j'étudie également le comportement humain.

C'est afin de vous partager mes connaissances que j'ai ouvert ce blog alors je vous souhaite une bonne lecture.



À lire également


Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quelle est la première lettre du mot lgszrv ? :