Blog d'un Éternel Geek

Une prothèse de main fabriquée en 3D pour 50 euros, les plans sont en open source

http://vivageek.com/data/images/news/prot3d2.jpg

 

La société e-Nable a réalisé grâce à l'impression 3D (dernières innovations technologiques récentes) une prothèse de main en plastique.

Un enfant de l'Isère (en France) né sans main droite a bénéficié de cette prothèse fabriqué par Thierry Oquidam un bénévole de e-Nable.
Le projet permet à l'heure actuelle de fabriquer à l'aide de cette technique d'impression des mains et des avant bras. Ne remplaçant pas la prothèse traditionnelle qui nécessite la chirurgie, elle permet tout de même de fournir un moyen alternatif aux personnes qui ne souhaitent pas l'opération ou ont des infirmités mineures.


Cela permet de remettre un peu de décence dans leur vie, de leur donner un petit plus.

 

"y aller avec, c’est être un super-héros." Répond oquidam.

 


Sur le site de l'association est fournis en prime les fichiers complets de construction open source ainsi qu'une vidéo d'explication.

 

Son fonctionnement

Disponible librement sur le site e-Nable, en open source, le modèle de ces prothèses très basiques a un fonctionnement simple.

 

« La prothèse est composée de deux parties, décrit Thierry Oquidam, une dans laquelle on glisse la paume de la main, et un gantelet fixé au bras par du velcro. Le poignet va tirer sur les tendons de l’avant-bras, et forcer les doigts à se plier ». L’objet, non-invasif, s’enfile et se retire sans complexité, et sans mode d’emploi.

 

 

 

Les fichiers sont en formats .stl format utilisé dans les logiciels de stéréolithographie. Ce format a été développé par la société 3D Systems.

 

Oquidam explique bien que cela ne remplacera pas la chirurgie mais, permettra d'améliorer le quotidien de beaucoup d'enfants et c'est déjà beaucoup.

 

Ce partage qui vient du cœur est un élan de solidarité qui vient d'outre atlantique avec le but de changer la vision du monde.

 

Cette technologie a déjà fait parler d'elle dernièrement avec les médicaments imprimés en 3D.

 

http://vivageek.com/data/images/news/prot3d.jpg

 

 

La FDA, l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, a autorisé la commercialisation du Spritam, un traitement contre l'épilepsie, fabriqué par une imprimante 3D.

 

Sur le site Makershop, on peut avoir une imprimante 3D pour moins de 1300 euros.

 

Les applications pour le futur peuvent être incroyables. On peut déjà se laisser aller à rêver de s'envoyer une lettre ou même un colis par internet uniquement par fax 3D.

 

Imaginez recevoir vos médicaments directement des Etats-Unis chez vous uniquement par Wifi. On pourrait alors allier cette technologie avec la base de données mondiale qu'internet fournis.

 

Merci à bientôt.

 

Source






 Geek me     Je suis un Geek dans l'âme. 18 ans à silloner internet pour récolter des informations afin de comprendre son fonctionnement. Idéalement j'étudie également le comportement humain.

C'est afin de vous partager mes connaissances que j'ai ouvert ce blog alors je vous souhaite une bonne lecture.



À lire également


Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quelle est la deuxième lettre du mot owgown ? :