Blog d'un Éternel Geek

La balance Windows 10 ne peut s'empêcher de tout raconter à Microsoft

http://vivageek.com/data/images/win/balance.jpg

 

Nous avions vu lors des précédents articles qu'il existait des possibilités de bloquer les fonctions d'espionnage de Windows 10. Cependant, d'après une étude menée in virtuel par le magazine arstechnnica, il s'avère que cela va plus loin que cela et qu'il est quasi impossible d'arrêter Windows de confier nos faits et gestes à Microsoft.

 

Ils existent bien entendu des boutons pour "soi-disant" désactiver totalement sa discussion avec Microsoft et établir un semblant d'intimité, mais :

 

"Malheureusement pour les défenseurs de la vie privée, ces contrôles ne semblent pas suffire à empêcher complètement le système d'exploitation d'aller en ligne et de communiquer avec les serveurs de Microsoft."

 

Il semblerait que la firme aurait incorporé un fichier nommé "threshold.appcache" qui enverrait des informations sur Bing.com lorsque nous tapons dans la barre de recherche du menu Démarrer et ceci même désactiver.

 

Alors Comment ?

 

Lorsque vous vous connecter à un nouveau réseau, Windows envoie des requêtes sur 2 URL : www.msftncsi.com/ncsi.txt pour IPv4 et ipv6.msftncsi.com/ncsi.txt pour IPv6.

 

Ces demandes sont très dépouillées, il semble contenir l'ID d'ordinateur aléatoire qui persiste entre les redémarrages. Si vous voulez transformer même en off, il y a un moyen de le faire, mais l'impact de la vie privée est minime.

 

 

http://vivageek.com/data/images/win/balance2.jpg

 

Ils ont constatés que même avec aucun Live Tiles activés, Windows 10 continuer de communiquer via MSN pour donner des informations à Microsoft et ceci sous tunnel non-sécurisé et non crypté, http de notre PC.

ssw.live.com profiterait de notre Windows 10 trop bavard.

Une partie du trafic redirigé par Windows 10 irait rapporter des données au serveur Microsoft de Streaming ssw.live.com dont voici les informations visibles.

 

http://vivageek.com/data/images/win/balance3.jpg

 

Ce service est utilisé par OneDrive à la base, mais il semble que même désactivé la transmission s'effectue quand même en passant par un compte local non connecté à Microsoft.

 

Arstechnnica n'a pas su déchiffrer la télémétrie axé en hexadécimal envoyé à ssw.live.com, ce qui est suspect tout de même.

 

En effet, qu'aurais t'il à nous cacher ?

 

Finalement, ils ont essayé de contourner les requêtes de Windows 10 en configurant un proxy afin de stopper ce transite d'informations. Cela n'a eu aucun effet, Windows 10 utiliserais pour s'adapter un réseau de distribution de contenu qui lui permettrais de contourner le proxy et donc continuer d'alimenter d'informations ses services.

 

Ils ont demandé s'ils étaient possibles d'arrêter ces transmissions à Microsoft la réponse a été :

 

"Dans le cadre de la prestation de Windows 10 en tant que service, les mises à jour peuvent être livrés à fournir de nouvelles fonctionnalités en cours de recherche Bing, tels que de nouvelles mises en pages visuelles, les styles et la recherche code. Aucune donnée, aucune requête ou donnée relative à l’utilisation de la recherche en ligne n'est envoyée à Microsoft, conformément aux paramètres de confidentialité choisis par le client. Cela vaut également pour la recherche hors-ligne pour des articles tels que les applications, fichiers et paramètres de l'appareil ".

 

Visiblement, cela concorde avec l'étude d'arstechnnica qui montre qu'aucune donnée de requête ou de recherche transmissibles n'est envoyée. Par contre, ce qui reste suspect est qu'une simple recherche dans le menu démarrer puisse transmettre une information sur internet.

 

De plus, Microsoft affirme que le transit est clean et comme le souligne le magazine :

 

"Mais il le fait. Le trafic pourrait être anodin, mais l'inclusion d'un ID de la machine lui donne une apparence suspecte."

 

Encore un grand coup qui ébranle Microsoft et surtout la liberté des citoyens internautes.

 

Si vous désirez vous aussi faire le test avec les mêmes outils que le magazine :

http://www.telerik.com/fiddler

 

Il a une utilisation en test free de 15 jours suffisant pour regarder Windows 10 relayer vos informations vers son boss Microsoft.

 

Merci de m'avoir lu à bientôt.

 

Source

 

Partagez sur vos réseaux sociaux, c'est le bouche à oreille du Net.






 Geek me     Je suis un Geek dans l'âme. 18 ans à silloner internet pour récolter des informations afin de comprendre son fonctionnement. Idéalement j'étudie également le comportement humain.

C'est afin de vous partager mes connaissances que j'ai ouvert ce blog alors je vous souhaite une bonne lecture.



À lire également


Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quelle est la dernière lettre du mot pnbnz ? :