Blog d'un Éternel Geek

5 façons de résoudre un conflit

http://vivageek.livehost.fr/data/images/com/pxa1prhx.jpg

 

Comme tout un chacun, il est humain de se retrouver devant une position fâcheuse qui peut se terminer par un conflit. La plupart des guerres en sont un témoignage vivant et historique dont souvent déterminer par des quiproquos ou des incohérences sans fondements.

 

Il faut être lucide car un conflit n'est pas forcément régi par la logique. L'être humain est commandé par plusieurs forces qui lui sont propres : la raison et les sentiments. L'un et l'autre sont le fruit de l'expérience, du vécu, de sa socialisation,… qui va faire de cet être humain une personne unique. Nous sommes unique soyons indulgent et ne nous voilons pas la face.

 

Unique signifie que seul la connaissance et la proximité permet de nous comprendre. Lors d'un conflit il y a des concepts qui vont nous donner la chance d'entrevoir une issue heureuse à ce problème.

La logique n'est pas à exclure mais pas seulement, il va falloir jouer sur de la texture sentimental. Ce terme vous parait lourd de sens et pourtant, nous allons voir ce qu'il en est.

 

J'ai pratiqué durant plus de 18 années des arts martiaux. Judo, Tai-chi, Viet Vo Dao, Viet quyen Thuat et Boxe anglaise. La philosophie qui découle de cet art est différente suivant le niveau de l'artiste martial. Au début, on cherche à comprendre le but de l'art, ensuite on va choisir sa voie, soit l'attaque, soit la défense, puis on va commencer à être efficace mais dispersé.

 

En effet, notre art est dispersé, on se vante, on se croit invincible mais on n'oublie que dans le club tout est contrôlé, à l'extérieur on a des facteurs imprévisibles comme la peur qui nous fera perdre 50% de nos facultés à nous défendre.

 

Apprendre à Apprendre

 

A ce moment là, on réfléchit, c'est la 2ème phase de notre apprentissage, on ne cherche plus à attaquer ou défendre mais à ne plus le faire ou à écourter le combat. On va donc se centrer sur les points faibles, ceux qui vont permettre de neutraliser l'ennemi rapidement.

 

http://vivageek.livehost.fr/data/images/com/les-points-faibles-de-votre-adversaire_85797_w460.jpg

 

Sur cette image ci-dessus on en voit quelques uns, on verra avec le temps qu'une ligne médiane sépare en deux les points dangereux mais ce n'est pas le débat.

Cette phase est essentiel car le combattant reste ancré sur encore une faible partie de ce qui l'entoure.  Mais il va encore progresser et il va atteindre une nouvelle phase.

 

L'aveugle voit

 

On se rend compte que de faire le mal n'apporte rien et que seul une personne déficiente ou qui a un mal être évident supportera ce non sens de l'être humain qui est de faire le mal.

 

Quand j'avais atteint un haut niveau, je voulais me battre avec tout le monde pour prouver ma force, ma rapidité mais avec le temps et l'âge j'ai été rebuté car j'ai un jour ouvert les yeux.

 

Le bouddhisme nous enseigne à comprendre et à vénérer la vie et toute chose qui possède une vie.

 

Je me suis posé alors la question ai-je une vie, un aura ?

 

Ce jour là après des mois d'entrainement intensif, je me suis posé sur mon lit et décidé de méditer.

 

J'ai fermé les yeux et je me suis efforcé à demander à moi-même de sortir de ce corps physique, au bout d'une heure j'ai réussi, je me suis élevé au dessus de mon corps, j'entendais ma mère qui cuisiner, je voyais ce qu'elle préparait, une omelette à la patate.

C'était dur, très dur de tenir ainsi, je me suis vite retrouvé dans la chambre au-dessus de mon corps flottant et me regardant, mais je n'arrivais plus à bouger, j'ai du  arrêter car la force mental à fournir était impensable.

Plus tard, j'ai réessayé plusieurs fois sans succès jusqu'alors. Mais une chose est sur ma mère m'appela pour passer à table et elle avait préparé une omelette à la patate.  Simple coïncidence, odeur, je ne pourrais vous dire tant c'était réel.

Je venais de comprendre que l'on pouvait aller plus loin que notre état de conscience actuelle et dépasser nos limites.

La douleur, la peur, la souffrance,… ne sont que des témoins de notre état physique mais nous pouvons les dépasser et donc le conflit en l'état des choses n'est pas une fin en soi mais un début vers la conciliation et le dépassement.

 

Vers un autre jour

 

J'ai donc cherché comment régler les conflits sans me battre qui ne serait qu'un acte vraiment désespéré et non une simple possibilité.

Celui qui se bat et fait mal est perdu, il a déjà perdu, et il ne l'a pas compris ou ne comprendra jamais.

Je comprenais pourquoi les grands maîtres Zen vénéré la paix et la conciliation, ce n'est pas de la faiblesse ni de la lâcheté mais au contraire de la force et de la sagesse.

J'ai concentré mes études en solo m'écartant de mon club et de mon ancien maître pour me retrouver dans mes idées.

La résolution d'un conflit suppose dans un premier temps que vous souhaitiez un dénouement pacifique.

 

Résoudre un conflit

 

Dans un groupe où les individualités s’affrontent, où les opinions divergent et où les intérêts s’opposent, des heurts peuvent apparaître aisément.

 

Un conflit peut être dû à une mésentente au niveau d’une tâche, une planification imparfaite, des responsabilités mal délimitées ou une lutte de pouvoir.

Cinq modes de résolution de conflits:

 

La compétition

 

Pousser les personnes à se surpasser dans leurs tâches en leur donnant un sentiment de compétitivité. C'est à double tranchant et le conflit peut s'aggraver si la compétition devient trop engageante.

Utilisé par les chefs ou personnes de pouvoir, elles ont l'avantage de rapidement degoupiller un conflit mais sur du court terme.

 

La collaboration

 

Simple mais efficace. On va chercher à trouver des points communs et un objectif qui va permettre de relier les deux personnes dans une tâche qui va les rapprocher. Tu aime le foot ? Super qu'elle est ton équipe préféré ?

 

Le compromis

 

Celui qui adopte ce mode de gestion de conflit essaie de satisfaire tout le monde non sans renoncer à quelque chose. En général, le compromis est utile lorsque l’on se trouve dans une impasse ou qu’une échéance est proche.

 

L’adaptation

 

On va dans ce cas chercher à trouver ce qui pourra contenter la personne en adaptant notre point de vue ou travail sur le sien.

 

L’évitement

 

Ici, on cherche à échapper au conflit en confiant les décisions litigieuses à autrui. Ce style sied parfaitement à une situation où la victoire est inconcevable ou quelqu’un d’autre est mieux à même de régler le conflit. Cependant ce processus d’évitement est souvent considéré comme un signe de faiblesse.

 

L’approche “raisonnée”

 

Elle préconise de :

– donner la priorité aux relations cordiales. Soyez calme et aimable autant que possible, restez constructif même sous pression.

– séparer la personne du problème. Est-ce que la personne veut simplement se montrer désagréable ou y a-t-il un véritable problème ? Donner une place distincte aux deux permet de résoudre le conflit sans porter atteintes aux relations de travail.

– écouter attentivement pour identifier et comprendre les intérêts de chacun. Tentez de comprendre les positionnements adoptés.

– comprendre l’autre et les raisons de sa position avant d’exposer la sienne. Donc il faut pratiquer l’écoute active et prendre la parole ensuite.

– énoncer les faits. Listez les observations et les objectifs qui auront une implication dans les décisions.

– explorer les solutions conjointement.

 

Il y a aussi quelques précautions à envisager pour la résolution d'un conflit.

Mise en place de condition

L'attitude est importante, il faut avoir le regard posé, fixe et surtout être calme et dépourvu de toute agressivité. Certes exercice difficile devant des hystériques qui crient à tout va mais qui est le grand gagnant dans tout ça ? La personne qui vit dans l'agressivité ou celle qui surpasse ses sens et celui de son entourage ?

 

Il faut bien entendu récolter des informations, partir à la résolution d'un conflit sans savoir contre qui et pourquoi c'est un véritable suicide.

 

Une fois le problème qui provoque le conflit identifié, il faut se mettre à la recherche de la meilleure solution pour les deux parties.

Si aucune solution n'est envisageable, il ne restera que la négociation.

 

Conclusion

 

Toutes ces années m'ont permis de me rendre aussi compte que j'ai encore du chemin à parcourir pour atteindre cette sérénité absolue. Mais je partage avec vous mes expériences sur le sujet. La pratique de la méditation, du Wushu et du tir sportif est un bon exutoire pour améliorer mon aura.

 

Je vous parlerais dans un prochain article de l'alimentation et de ce que j'en pense. Merci à celles et ceux qui me liront et de leur largesses d'esprit vis-à-vis de mes propos. Si vous cherchez la vérité vous comprendrez sinon vous resterez aveugle comme je l'étais.






 Geek me     Je suis un Geek dans l'âme. 18 ans à silloner internet pour récolter des informations afin de comprendre son fonctionnement. Idéalement j'étudie également le comportement humain.

C'est afin de vous partager mes connaissances que j'ai ouvert ce blog alors je vous souhaite une bonne lecture.



À lire également


Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quelle est la deuxième lettre du mot jpxn ? :